Fonctions clés du microbiote intestinal :

Cela fait bien longtemps que l’être humain bénéficie d’interactions symbiotiques avec les bactéries. Nous avons évolué conjointement avec notre microbiote pendant des milliers d’années pour former une relation complexe et mutuellement bénéfique. Notre microbiote intestinal remplit des fonctions que nos cellules humaines ne sont pas en mesure d’assurer.

Défense:

Protection contre les agents pathogènes :
  • il inhibe leur croissance ;
  • il entre en concurrence avec eux : le microbiote intestinal consomme les nutriments disponibles et occupe les espaces disponibles, laissant moins de nutriments et d’espace aux agents pathogènes ;
  • en produisant des bactériocines, des composés qui inhibent la croissance d’agents potentiellement pathogènes.
Élimination de composés toxiques.

Nutrition :

Fermentation des composants alimentaires qui ne sont pas digérés par les enzymes humaines. Cette fermentation conduit à la production de composés tels que les acides gras à chaîne courte (AGCC). Ces AGCC sont des composés bénéfiques, car ils constituent la principale source de nutriments de nos cellules intestinales. Les AGCC, en interagissant avec les récepteurs des cellules humaines, sont également des régulateurs clé de la physiologie et du métabolisme humains.
Synthèse de vitamines essentielles (vitamine K et B).
Transformation des acides biliaires en métabolites capables d’influencer la physiologie et le métabolisme humains.
Augmentation de l’absorption des minéraux alimentaires (magnésium, calcium et fer).

Structure :

Renforcement de la barrière intestinale.
Stimulation et modulation du système immunitaire.